Trisomie 21 : vers la fin des amniocentèses ?

le
0

AVIS D'EXPERT - Des nouveaux tests sur l'ADN foetal circulant dans le sang maternel permettent parfois d'éviter l'amniocentèse, explique le Pr Laurent Salomon, gynécologue-obstétricien à l'hôpital Necker à Paris.

o Comment est organisé le dépistage de la trisomie 21?

Actuellement, un dépistage de la trisomie 21 est proposé à toutes les femmes enceintes. Ce dépistage est basé sur la réalisation, dès trois mois de grossesse, d'une échographie avec une mesure de la clarté de la nuque f½tale et d'une prise de sang analysant le taux de deux hormones placentaires. Ces examens donnent des indications sur le bon déroulement de la grossesse, ses risques éventuels de complications et, en combinaison avec l'âge de la maman, permettent d'évaluer un risque statistique de trisomie 21 pour le f½tus. Dans 3 à 5 % des cas environ, ce risque est estimé supérieur à 1 sur 250. Les recommandations médicales actuelles prévoient alors de réaliser, si ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant