Tripoli rejette l'offre de trêve des insurgés

le
0
Le régime du colonel Kadhafi affirme que ses troupes exclut de quitter les villes qu'elles occupent, comme le réclament les rebelles. Il accuse par ailleurs la coalition internationale de commettre des «crimes contre l'humanité» en bombardant des civils.

o Tripoli rejette les conditions du cessez-le-feu proposé par les rebelles

Le régime du colonel Mouammar Kadhafi a rejeté vendredi soir les conditions d'un cessez-le-feu proposé dans la journée par la rébellion, excluant que les troupes gouvernementales quittent les villes où elles sont déployées.

Plus tôt dans la journée, les reculs enregistrés par les insurgés depuis le début de la semaine les avaient, semble-t-il, poussés à envisager une telle trêve. Le chef de l'opposition libyenne s'était dit prêt an cessez-le-feu si Mouammar Kadhafi retirait ses forces des villes de l'Ouest contrôlées par les rebelles et s'il autorisait les manifestations pacifiques. Dans le même temps, l'opposition organisée au sein du Conseil national de transition (CNT) avait demandé à nouveau des livraisons d'armes si Tripoli refusait de stopper son offensive.

o La coalition accusée de crimes contre l'humanité

Le régime Kadhafi a par ailleurs accusé vendredi la coa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant