Triple attentat à la bombe au Tchad, Boko Haram soupçonnée

le
0

N'DJAMENA, 10 octobre (Reuters) - Un triple attentat à la bombe contre un marché et un camp de réfugiés dans le village tchadien de Baga Sola près de la frontière avec le Nigeria a fait de nombreux blessés samedi. Les services de sécurité ont mis ces attaques sur le compte de la secte islamiste Boko Haram basée au Nigeria. A l'hôpital de cette commune frontalière située sur le lac Tchad, on indique ne pouvoir fournir de bilan dans l'immédiat. Le Tchad est en pointe dans l'offensive des pays de la région lancée cette année contre Boko Haram, laquelle a permis de chasser de leurs bases de nombreux djihadistes. Mais la secte a riposté, lançant une vague d'attaques et d'attentats à la bombe au-delà des frontières du Nigeria. Le Niger, le Nigeria, le Bénin, le Cameroun et le Tchad ont décidé de mettre sur pied une force multinationale de 8.700 hommes pour lutter contre Boko Haram, mais sa formation prend plus de temps que prévu. Selon le président tchadien Idriss Déby, cette force pourrait être opérationnelle courant octobre. (Madjiasra Nako; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant