Trinh-Duc : « Beaucoup de souvenirs qui reviennent »

le
0

François Trinh-Duc n’a pas participé à la victoire de Montpellier contre Toulon (36-21). Le demi d’ouverture, écarté par Jake White, a été honoré par ses coéquipiers qui l’ont porté lors d’un tour d’honneur à la fin du match. Le joueur, qui rejoindra le RCT la saison prochaine, préfère retenir les bons souvenirs de sa carrière montpelliéraine.

François, ce dernier match, vous l’avez vécu dans les tribunes. Que retenez-vous de toutes ces années au MHR ? Je retiens énormément de bons souvenirs de ces années passées à Montpellier. J’espère pouvoir remettre ce maillot avant la fin. Il est très important pour moi et il représente beaucoup de choses. Je tiens à remercier tous ceux qui ont fait que ces années étaient fabuleuses pour moi à Montpellier que ce soit les bénévoles, les entraîneurs, les éducateurs et les joueurs. C’est une belle sortie avec un beau match contre Toulon donc c’est des choses qui marquent. Vous avez digérez de ne pas jouer contre le RCT ? Oui, je me prépare dur toute la semaine pour être en forme et être prêt si on faisait appel à moi. Au moins, j'étais prêt et je pouvais répondre présent. Comment avez-vous vécu le tour d’honneur à la fin du match. Il y a de nombreux souvenirs qui ont dû ressortir ... Il y a beaucoup de souvenirs qui reviennent. En retenir qu’un c’est compliqué. J’ai commencé au petit stade mythique de Sabathé où il y avait 6 000 personnes dans les tribunes. Aujourd’hui, il y en a plus de 15 000 spectateurs. L’évolution est belle. Je tiens à remercier le public qui était souvent derrière moi et les gens qui ont fait ce club. Vous pensez que Montpellier peut remporter le Bouclier de Brennus ? Sur le terrain, on peut voir de très belles choses comme sur ce match contre Toulon. La rencontre a été bien dominée par nous avec des essais. Je pense qu’il y a quelque chose à faire cette saison. Pour la qualification, je ne sais pas à quelle place nous allons nous placer mais quoi qu’il arrive, je pense qu’on peut faire quelque chose. Avec vous jusqu’au bout ? Oui. Avec Richard Gosselin à Montpellier.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant