Trimestre solide pour Deutsche Bank et augmentation de capital

le
0
DEUTSCHE BANK BAT LE CONSENSUS AU 1ER TRIMESTRE
DEUTSCHE BANK BAT LE CONSENSUS AU 1ER TRIMESTRE

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé lundi qu'elle étofferait son bilan par le biais d'une augmentation de capital de 2,8 milliards d'euros et publié en outre des bénéfices supérieurs au consensus au premier trimestre, conséquence d'une procédure énergique de réduction des coûts.

La première banque allemande s'emploiera également à lever pour deux milliards d'euros de capital subordonné dans les 12 mois, soucieuse qu'elle est de se rapprocher de ses concurrentes mieux capitalisées.

Les analystes ont salué ces décisions, un renforcement des fonds propres donnant aux établissements plus de marge de manoeuvre pour payer des dividendes et faire des acquisitions.

De fait, selon une source proche de la banque, celle-ci veut pouvoir verser des dividendes plus élevés à l'avenir. Le dividende est de 75 centimes par action depuis 2009.

"Ca faisait longtemps qu'on attendait ça mais sera-ce suffisant?", s'interroge cependant Andrew Lim, analyste d'Espirito Santo à Londres.

Des sources financières pensent que les actions nouvelles seront sans doute placées avec une décote de 5% à 7% sur le cours de clôture de lundi de 32,90 euros.

Le co-président du directoire Anshu Jain avait dit en janvier que la question d'une augmentation de capital était liée aux incertitudes touchant aux nouvelles charges prévisibles qu'entrainerait de nouvelles règles prudentielles.

Ce mouvement d'augmentation du capital concerne d'autres banques en Europe, en particulier Commerzbank qui devrait lancer la sienne - de 2,5 milliards d'euros - sous peu.

A la suite de son augmentation de capital, Deutsche Bank pense que son ratio Tier 1 dur passera à 9,5% à peu près contre 8,8% au 31 mars 2013.

Deutsche Bank a par ailleurs publié lundi un bénéfice imposable trimestriel de 2,4 milliards d'euros, supérieur aux attentes, la réduction des coûts ayant plus que compensé une légère baisse des revenus de l'activité de banque d'investissement.

Les analystes financiers interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice imposable de 1,7 milliard d'euros.

Le bénéfice net trimestriel ressort à 1,7 milliard d'euros.

Arno Schütze, Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant