Trimestre décevant pour Microsoft malgré Windows 10 et le cloud

le
0
Trimestre décevant pour Microsoft malgré Windows 10 et le cloud
Trimestre décevant pour Microsoft malgré Windows 10 et le cloud

Microsoft a publié jeudi des résultats trimestriels décevants, en dépit de l'élan revendiqué de ses services pour les entreprises dématérialisés en ligne dans le "cloud" et de la nouvelle version de son système d'exploitation, Windows 10.Entre début janvier et fin mars, troisième trimestre de son exercice décalé, le groupe informatique américain a vu son bénéfice net reculer de 25% à 3,8 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires de 6% à 20,5 milliards.Le bénéfice ajusté par action, référence à Wall Street, a en particulier atteint 62 cents quand les analystes espéraient en moyenne 64 cents, faisant chuter l'action de plus de 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.Parmi les éléments ayant plombé ses bénéfices, le groupe invoque un rattrapage dans ses comptes ce trimestre afin de couvrir une hausse anticipée de son taux d'imposition annuel.Il explique cette augmentation par un changement dans la répartition régionale de ses revenus, ainsi que dans la part respective des recettes tirées des licences pour ses logiciels ou de ses services en ligne ("cloud").Lors d'une téléconférence avec des analystes, les dirigeants de Microsoft ont aussi reconnu que le marché du PC avait été plus faible qu'anticipé ce trimestre. Le nombre d'ordinateurs vendus dans le monde, toutes marques confondues, a encore reculé entre 9,6% et 11,5%, selon les estimations des cabinets Gartner et IDC.Microsoft assure que ses performances ont été moins mauvaises que celles du marché, mais cela ne l'empêche pas de faire état d'un recul de 2% à taux de change constants des revenus versés par les fabricants d'ordinateurs pour des licences Windows.- Début d'effet Windows 10 -Le directeur général Satya Nadella a en revanche évoqué de "premiers signes de succès" de Windows 10 pour ce qui est "d'augmenter l'engagement (des utilisateurs) et la monétisation de services ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant