Trigano reste prudent dans une Europe à plusieurs vitesses

le
0

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Le constructeur de véhicules de loisirs Trigano a vu ses ventes augmenter en janvier mais il reste prudent pour le reste de cette année, les incertitudes économiques risquant de dissuader ses clients potentiels, a déclaré son PDG, François Feuillet.

Le spécialiste des caravanes et camping-cars, présent uniquement en Europe, est confronté aux difficultés des marchés espagnol, britannique et italien, sur lesquels les mesures d'austérité pèsent sur la consommation, a-t-il dit lors d'un entretien à Reuters mercredi.

"Globalement, il y a une Europe à plusieurs vitesses par rapport à la consommation des produits de Trigano", a-t-il résumé, ajoutant que la Scandinavie, la France et l'Allemagne restaient des marchés solides.

"Aujourd'hui la situation est extrêmement mouvante et on a la possibilité qu'elle soit remise en cause, donc on a une visibilité relativement moyenne."

Créé en 1945, Trigano conçoit et construit des camping-cars sous différentes marques pour un prix moyen de 50.000 euros ainsi que des caravanes, du matériel de camping et des équipements de jardins ou encore des remorques.

Depuis le début de l'exercice 2011-2012, le 1er septembre, la société a vu ses immatriculations de remorques et de camping-cars - qui représentent plus de 60% de son chiffre d'affaires - augmenter chaque mois, a dit François Feuillet.

Mais les ventes du groupe pourraient néanmoins être affectées par des événements économiques susceptibles d'entamer la confiance des consommateurs, a-t-il ajouté.

Les incertitudes économiques pourraient ainsi dissuader le coeur de la clientèle de Trigano, majoritairement âgé de 55 à 65 ans, de réaliser des achats importants, a-t-il expliqué.

"Ce qui est arrivé au bateau peut nous arriver", prévient François Feuillet, en référence au marché du nautisme, que le constructeur de bateaux de plaisance Beneteau s'attend à voir chuter de 20% en 2012.

François Feuillet a aussi expliqué que Trigano continuerait de rechercher des opportunités d'acquisitions à l'étranger, parmi les grands constructeurs de camping-cars, les spécialistes de remorques ou les petits acteurs du marché des accessoires de loisirs.

La société a réalisé sur l'exercice 2011 un chiffre d'affaires de 749 millions d'euros, en hausse de 7,3%.

Sur le premier trimestre de l'exercice 2012 (septembre-novembre), le CA a atteint 190 millions, soit une progression de 2,2%.

En Bourse, l'action Trigano a progressé de près de 20% depuis le 1er janvier et la société est valorisée autour de 285 million euros.

Avec la contribution de Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant