Trierweiler obtient la condamnation des auteurs de sa biographie

le
0
La première dame recevra 10.000 euros de dommages et intérêts pour «atteinte à la vie privée», de la part des auteurs et de la maison d'édition de l'ouvrage La Frondeuse . Un second volet, concernant la diffamation, doit encore être jugé.

Valérie Trierweiler remporte la première bataille. Les auteurs de La Frondeuse , une biographie consacrée à la première dame, et leur maison d'édition, ont été condamnés mercredi par le tribunal de grande instance de Paris (TGI) à lui verser solidairement 10.000 euros de dommages et intérêts pour «atteinte à la vie privée». Son avocate, Me Frédérique Giffard, a jugé cette décision «satisfaisante» et «très significative». Pourtant, la compagne de François Hollande réclamait 40.000 euros. Le deuxième volet de l'affaire, concernant la diffamation, sera jugé ultérieurement pour des raisons de procédure.

Valérie Trierweiler avait porté plainte en octobre dernier contre Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet, ai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant