Trierweiler : «Le détachement avait commencé» avec Hollande

le
1

L'ex-compagne de François Hollande se confie ce jeudi à Paris Match sur leur rupture et sur son avenir en-dehors des ors de l'Élysée. «Ce n'est pas parce que je ne suis plus première dame que la vie s'arrête», assure-t-elle.

Quasiment une semaine après l'officialisation de sa rupture avec François Hollande, Valérie Trierweiler raconte jeudi dans Paris Match , l'hebdomadaire qui l'emploie, les trois dernières semaines de sa vie de première dame. De la révélation par Closer de la relation supposée du président avec Julie Gayet, à son hospitalisation à la Pitié-Salpetrière et jusqu'au communiqué de François Hollande à l'AFP. Des confidences faites pendant le voyage qui l'a conduite en Inde dimanche.

Jeudi 9 janvier au soir. Le magazine Closer s'apprête à révéler, quelques heures plus tard, la liaison présumée du chef de l'État avec la comédienne Julie Gayet. Alors que le scoop commence à fuiter sur internet, François Hollande rejoi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tjordan1 le lundi 10 fév 2014 à 20:01

    On s'en fout.