Trierweiler: l'UMP déplore une privatisation de la République

le
1
VIDÉO - Les troupes de Jean-François Copé regrettent une confusion des genres qui relègue au second les plan les questions économiques et politiques, à trois jours du second tour des législatives.

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil.brightcove.createExperiences();

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 13 juin 2012 à 14:27

    JPi - C'est bien Copé qui peut se plaindre que ce soit des sujets sans aucune importance qui prennent le devant de la scène: c'est un spécialiste du genre. La dette et le surendettement de la France c'est pendant la présidentielle qu'il devait en parler. Il a raté le coche.