Trierweiler : «Je ne serai pas une potiche»

le
3
La nouvelle première dame évoque son futur rôle aux côtés du président Hollande dans une interview au Times . «Je veux représenter la France, dit-elle, mais pas m'arrêter à cela.»

De notre correspondant à Londres

L'homologue de Michelle Obama? «Je n'en crois pas mes yeux ou mes oreilles.» Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, évoque pour la première fois son futur rôle de première dame aux côtés du nouveau président dans une interview au Times.

Passant en revue les précédents de Bernadette Chirac, Cécilia Sarkozy et Carla Bruni, elle penche plutôt pour le modèle représenté par Danièle Mitterrand ou Hillary Clinton. «Je ne suis pas très à l'aise avec ce rôle mais je m'en sortirai très bien si ce n'est pas limité à cela. Je veux représenter l'image de la France, faire les sourires nécessaires, être bien habillée mais cela ne doit pas s'arrêter là. Je ne serai pas une potiche.»

«Je vois les courtisans se battre pour être à ses côtés»

La compagne du nouveau président envisage aujourd'hui le changement extraordinaire qui attend le couple. Continuer à vivre dans leur appartement du XVe arrondissement semble com

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M408364 le mercredi 9 mai 2012 à 15:58

    En tout cas elle ne brille pas par sa modestie!

  • M4261473 le mercredi 9 mai 2012 à 14:31

    Non ce sera une plante verte

  • Ross007 le mercredi 9 mai 2012 à 13:41

    Il faut qu'elle choisisse: ne pas croire ses yeux? ou ses oreilles? Si c'est les deux, elle va au devant de grosses gamelles!