Trierweiler dresse un portrait acide de François Hollande

le
26

* Un portrait ravageur du chef de l'Etat * Un ouvrage écrit dans le plus grand secret * La fonction présidentielle change un homme, dit Le Foll (Actualisé avec autre extrait) PARIS, 3 septembre (Reuters) - François Hollande s'est "déshumanisé" au fil de sa conquête du pouvoir, raconte son ancienne compagne Valérie Trierweiler, qui évoque aussi dans un livre sa propre jalousie et les messages envoyés par le président pour la reconquérir après leur rupture. La sortie de l'ouvrage "Merci pour ce moment", à paraître jeudi et dont Paris Match publie de courts extraits ce mercredi, relate l'éphémère passage à l'Elysée de la journaliste. "Il est froid. Ne sourit pas. Je suis son faire-valoir, mais je ne dois rien valoir", écrit-elle du président dans ce livre publié aux éditions Les Arènes et préparé en grand secret. Elle explique, à en croire Paris Match, qu'elle s'est sentie "illégitime" tout au long de sa relation avec lui, avant même son élection à la présidence, en mai 2012. "Je sens que François ne veut plus de moi dans sa vie politique. Je suis éprise d'un homme que je sens s'éloigner avec le succès. Tout s'inverse", dit-elle plus loin. Après l'accession de François Hollande à l'Elysée, Valérie Trierweiler avait semblé mal à l'aise dans le rôle de "première dame". Elle avait ainsi provoqué la première crise du quinquennat en diffusant un tweet soutenant Olivier Falorni, l'adversaire de Ségolène Royal, l'ex-compagne du chef de l'Etat, aux législatives de 2012 à La Rochelle. "Oui, jalouse, je le suis, comme je l'ai été avec chaque homme que j'ai aimé", dit-elle. Selon Paris Match, qui consacre douze pages à la sortie du livre, elle écrit qu'au cours d'une dispute, le président lui dit: "On aurait peut-être dû se séparer à ce moment-là." Le 10 janvier, le magazine Closer a révélé la liaison du président avec la comédienne Julie Gayet, précipitant la crise entre le chef de l'Etat et l'ancienne journaliste. "TOUT ÇA, ÇA AGIT SUR UN HOMME" Quinze jours plus tard, François Hollande a annoncé leur rupture par un communiqué : "Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler." Depuis, à en croire les extraits, François Hollande tente de la reconquérir "quel que soit le prix à payer" en lui envoyant de multiples textos et en l'invitant à dîner "chaque soir". "Ses messages me parlent d'amour. Il m'écrit que je suis toute sa vie, qu'il ne peut rien sans moi", peut-on lire. Le directeur de la rédaction de Paris Match, Olivier Royant, a déclaré sur BFM TV que François Hollande avait découvert seulement mardi l'existence de l'ouvrage. Stéphane Le Foll dont des propos peu amènes à son égard sont rapportés par Valérie Trierweiler, s'est refusé à commenter une initiative qui survient, a-t-il souligné sur i>Télé, dans un contexte difficile. "On a suffisamment de sujets lourds et graves. (...) On n'a pas énormément de temps, donc il ne faut pas le perdre", a déclaré le porte-parole du gouvernement, ami du président. "Comment peut-on imaginer que je puisse dire quelque chose comme ça?", a-t-il poursuivi, alors que l'ex-première dame affirme avoir entendu de sa bouche durant la campagne présidentielle de 2012 : "Si tu veux une soirée avec François, il faut que tu passes par moi". A la question de savoir si la fonction présidentielle avait changé François Hollande, le ministre de l'Agriculture n'a pas démenti : "C'est vrai que la fonction présidentielle, c'est une charge, une responsabilité devant les Français qui est extrêmement lourde". "Tout ça, ça agit sur un homme". François Hollande est dépeint sous la plume de Valérie Trierweiler comme un homme froid, cynique, méprisant. L'ancien ministre UMP Brice Hortefeux y voit "une information utile" pour les Français, dont la défiance envers François Hollande s'accentue. La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, qui connaît Valérie Trierweiler, a regretté sur Europe 1 une confession qui "affaiblit la politique et la démocratie. Je le lui dirai". (Sophie Louet avec Gérard Bon et Henri-Pierre André, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 4 sept 2014 à 12:50

    A mon avis, elle a des preuves (enregistrements, textos, etc.). Un grand bravo aux services de renseignements, trop occupés sans doute à écouter Sarko commander des pizzas.

  • exmarot9 le jeudi 4 sept 2014 à 10:43

    "FH tente de la reconquérir "quel que soit le prix à payer" j'aime pas FH mais fait pas croire tout ce qu'elle dit. Quel courage ? ç juste une bonne femme aigrie, jalouse, qui se venge tout en se faisant du fric; lamentable

  • M2941863 le jeudi 4 sept 2014 à 09:30

    Les "sans dents" vont se précipiter à acheter ce torchon avec leur alloc...elles les attend au tournant pour s'en mettre plein les poches.

  • rodde12 le mercredi 3 sept 2014 à 16:41

    C'est la clochardisation de la fonction.

  • bizon1 le mercredi 3 sept 2014 à 14:15

    C'est nul, juste nul. Mais c'est vendeur !!!!

  • M6445098 le mercredi 3 sept 2014 à 14:10

    il ne fallait la larguer la Valou! recevra t'elle le prix Nobel de littérature? pas sûr... en tout cas, elle a plus de caractère que son fils Léonard...

  • restif1 le mercredi 3 sept 2014 à 13:30

    Le moins puisse dire c'est qu'elle manque d'élégance et de fierté, mais bon le succès en librairie arrondira ses fins de mois

  • M1822368 le mercredi 3 sept 2014 à 13:16

    C'est marrant. Tout le monde (journalistes, politiques, commentateurs, internautes) prennent pour argent comptant ce qu'elle raconte dans son livre. Une nana quitte un mec et balance ces vérités sur lui et vous la croyez ???. Je ne défend pas Hollande qui est nul mais je suis surpris par la naiveté du public !

  • dotcom1 le mercredi 3 sept 2014 à 13:13

    Ce livre contredit l'ABCD de l'Egalité. C'est un brûlot ultraréactionnaire.

  • sbroker le mercredi 3 sept 2014 à 13:12

    un enfant dans chaque port