Trierweiler au tribunal contre «La Frondeuse»

le
0
Les juges examineront le 20 mars la plainte de la compagne du chef de l'État contre l'ouvrage.

La XVIIe chambre du tribunal de Paris, présidée par Anne-Marie Sauteraud, fine spécialiste du droit de la presse, a rendu lundi un premier jugement très technique dans l'affaire opposant Valérie Trierweiler aux auteurs de sa biographie intitulée La Frondeuse (éditions du Moment).

Le tribunal annule une partie de l'assignation en diffamation: celle qui vise Alix Bouilhaguet, au motif que, résidant à Washington, elle n'a pas été citée dans les délais légaux. En revanche, les juges valident le reste de la procédure - les poursuites pour «atteinte à la vie privée» visant Mme Bouilhaguet, Christophe Jakubyszyn et leur éditeur, ainsi que le volet diffamation visant les deux derniers. L'audience sur le fond est fixée au 20 mars.

Me Olivier Pardo, en défense, a immédiatement annoncé son intention de faire appel, dans l'espoir de retarder le procès. Or, se...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant