Tricastin : les Verts soutiennent Greenpeace contre les socialistes

le
0
L'action coup de poing des activistes dans la centrale nucléaire remet en lumière des divergences de fond entre les écologistes et le Parti socialiste.

Après le limogeage de Delphine Batho et les déclarations d'Arnaud Montebourg sur le gaz de schiste, le débat sur le nucléaire ranime les tensions au sein de la gauche. Alors que l'exécutif condamne l'intrusion de 29 militants dans la centrale nucléaire du Tricastin lundi matin dans la Drôme, des élus d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) défendent eux «l'action citoyenne» de Greenpeace.

La majorité a cherché à minimiser l'impact de l'action de l'organisation: «Cela ne prouve rien, ils ne sont pas parvenus au c½ur des sites sensibles, ils sont restés à l'extérieur des bâtiments», a estimé le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, sur Europe 1 mardi. «On ne doit pas approuver des actions illégales», a-t-il poursuivi, recadrant Jean-Vincent Placé qui avait vanté la veille l'«action citoyenne» des milita...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant