Tricastin : Hollande réaffirme sa confiance dans la sécurité du nucléaire français

le
8
Tricastin : Hollande réaffirme sa confiance dans la sécurité du nucléaire français
Tricastin : Hollande réaffirme sa confiance dans la sécurité du nucléaire français

D'une pierre deux coups. En réaffirmant sa confiance dans le niveau de sécurité du nucléaire en France après l'intrusion d'une vingtaine de militants de Greenpeace sur le site de la centrale du Tricastin (Drôme), François Hollande répond à l'ONG et renvoie dans les cordes le sénateur Vert Jean-Vincent Placé, qui a mis à mal ce matin la fragile unité de la gauche prônée la veille par le président de la République. «La France est très attachée à la sécurité nucléaire et l'Autorité de sûreté nucléaire y veille, c'est sa mission», a déclaré François Hollande lors d'un point de presse à la mi-journée l'Elysée. «Elle a donné d'ailleurs toute garantie pour nous assurer que cette sécurité nucléaire est absolument respectée", a-t-il ajouté.

Le nucléaire, mais aussi Montebourg, les municipales... Au micro d'Europe 1, le chef de file des sénateurs Vert a fait comme s'il n'avait pas entendu le message lancé la veille par François Hollande à l'occasion de son interview du 14 Juillet, qui demandait à ses alliés d'être à «ses côtés» pour «gagner». Sur ces trois sujets, Placé, coutumier des critiques contre le gouvernement, a clairement montré qu'Europe Ecologie - Les Verts n'était pas prête à rentrer dans le rang.

Placé a salué «une action citoyenne»

«Un acte commis par des militants pacifiques et sympathiques.» Placé s'est empressés de saluer lundi matin «l'action citoyenne» menée par Greenpeace. Il n'a, à aucun moment, condamné ce coup de force au cours duquel plusieurs dizaines de militants sont montés sur les infrastructures entourant les réacteurs pour déployer des banderoles. Au contraire. «C'est important d'alerter les Français, à savoir qu'on rentre dans ces centrales un peu comme dans une passoire.»

Selon lui, cela met à mal «les propos ultra-rassurants d'EDF et de M. Proglio (patron d'EDF)» sur la sécurité des centrales en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le lundi 15 juil 2013 à 18:12

    Hier encore j'avais confiance dans la fiabilité des centrales nucléaires. Le problème c'est que compte tenu de l'honnêteté intellectuelle du personnage, s'il dit qu'il a confiance ont été obligé de se méfier !

  • M9435767 le lundi 15 juil 2013 à 17:36

    C'est simple il faut comprendre l'inverse de ce qu'il dit : "Les centrales sont sécurisées", "la reprise est là", "les impôts n'augmenteront pas", "je sais ou je vais", "pour Cahuzac je ne savais pas" etc, etc...

  • M5145275 le lundi 15 juil 2013 à 16:42

    ce président nous mettra tous à plat !! il n'écoute rien de ce qu'on lui dit, est sûr d'avoir raison...

  • C177571 le lundi 15 juil 2013 à 15:34

    Ok avec vous glb38.

  • glbt38 le lundi 15 juil 2013 à 15:01

    Il faut tirer sans hésiter, sinon des terroristes déguisés en militants greenpeace pourront un jour accéder à l'enceinte du réacteur avec d'autres desseins. Il faut prévenir et la prochaîne fois tirer sans hésiter par souci de sécurité évident.

  • M1765517 le lundi 15 juil 2013 à 14:37

    commence par respecter la loi, élu de mes deux

  • manx750 le lundi 15 juil 2013 à 12:29

    Et ce type veut devenir ministre ? sinistre plaisanterie !

  • mlaure13 le lundi 15 juil 2013 à 12:16

    Pôv K/on...et l'action citoyenne des + de 80% des anti mariage homo???...C'est de la "daube" peut-être ???...