Tri-Two-One : voilà l'Algérie !

le
0
Tri-Two-One : voilà l'Algérie !
Tri-Two-One : voilà l'Algérie !

Ce soir, vers 22 heures, observez bien l'état du Périph parisien et vous saurez si l'Algérie a réussi ou non son entrée à la CAN contre l'Afrique du Sud

On aimerait parler directement de la "finale avant la lettre" de ce vendredi qui vient, à 17 heures, entre l'Algérie et le Ghana. Mais il faut d'abord parler de l'Afrique du Sud C'est un pays situé à l'extrémité australe du continent africain. Sa capitale administrative est Pretoria, sa capitale législative Le Cap et sa capitale judiciaire Bloemfontein. La monnaie s'appelle le rand, la densité démographique est de 42 ha/km2, le code téléphonique est +27. Les Bafana Bafana se sont qualifiés en finissant premiers, invaincus, devant le Congo, le Nigeria et le Soudan. Le sommet le plus haut s'appelle le Mafadi, qui culmine à 3450 mètres et 2898 km de côtes bordent ce beau pays. Conclusion : méfiance. D'autant plus que l'Afrique du Sud jouera en jaune et l'Algérie en blanc. Voilà pour la fiche technique Passons maintenant au marteau-piqueur puisqu'il faut bien dégommer le statut de favori qui pèse sur les épaules des joueurs algériens. Historiquement, la CAN ne s'offre pas toujours aux favoris, loin s'en faut. Et cette édition 2015 n'échappe pas à la règle, surtout depuis qu'Ebola a contraint la CAF à désigné la Guinée Equatoriale à la place du Maroc. Or, s'il est bien une sélection qui a pâti de ce changement, c'est bien l'Algérie.

La proximité frontalière propice à une invasion (pacifique) des supporters des Verts avait plutôt consolidé leur position de favori à la fin des qualifs. Aller gagner au Maroc, sur le terrain de son meilleur ennemi (pas au top, de surcroît), aiguisait les motivations. Du coup, d'Oran à Constantine, en passant par Alger, on soupçonne les autorités marocaines d'avoir saisi le prétexte d'Ebola pour ne pas avoir à assister au triomphe de son voisin sur son sol Le choix de la Guinée Equatoriale a donc modifié la donne pour la sélection algérienne, très largement composée de binationaux de France et donc pas tous pleinement habitués au climat chaud et humide équatorial. La qualité des terrains, qu'on disait supérieure au Maroc, risque aussi de gêner leur jeu plus technique. Il faudra faire aussi avec un arbitrage qui laisse souvent à désirer à la CAN et qui exigera de la part des Algériens de ne pas céder à leur nature parfois "nerveuse" (c'est de l'humour : voyez les sketchs hilarants de Fellag). Fébrilité ? En amical, face à la Tunisie (1-1), Cadamuro a chopé un rouge à la fin de la première mi-temps Il y a enfin ce Groupe de la Mort qui comprend les redoutables Ghana et Sénégal, ainsi que...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant