Trêve locale pour évacuer des civils dans l'est de l'Ukraine

le
0

HORLIVKA, Ukraine, 6 février (Reuters) - Des convois d'autocars se dirigeaient vendredi vers la ville de Debaltseve alors que les forces ukrainiennes et les séparatistes qui s'affrontent pour le contrôle de cette localité ferroviaire stratégique semblent observer une trêve afin de permettre l'évacuation de civils. Un journaliste de Reuters présent à Horlivka, située à l'ouest de Debaltseve, a vu une trentaine d'autocars vides se diriger vers cette agglomération sous l'escorte d'observateurs de l'Osce et de forces rebelles. Un autre journaliste de Reuters a vu un convoi similaire quitter les positions tenues par les forces ukrainiennes à partir de la localité d'Artemivsk, à l'est. Les troupes loyalistes tiennent depuis plusieurs semaines la ville de Debaltseve qui abrite un noeud ferroviaire stratégique reliant les deux grandes régions aux mains des pro-russes, celle de Louhansk et celle de Donetsk. Les insurgés, appuyés par des chars et par l'artillerie, mènent une offensive contre cette ville. Les rebelles ont indiqué qu'une trêve était observée depuis 06h00 GMT et selon des témoins aucun échange de coups de feu n'a été signalé entre les deux camps alors que les convois s'approchaient de Debaltseve. Le commandement militaire à Kiev n'a pas confirmé cette suspension des combats. Cette initiative intervient au moment où François Hollande et Angela Merkel doivent rencontrer Vladimir Poutine dans la journée à Moscou pour tenter de faire aboutir une nouvelle initiative en faveur de la paix. (Aleksander Vasovic et Gleb Garanich; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant