Trêve au Yémen, pas de bombardements à Sanaa

le
0
    SANAA, 20 octobre (Reuters) - Une trêve négociée par l'Onu 
d'une durée initiale de 72 heures est entrée en vigueur au Yémen 
et la capitale, Sanaa, a connu sa première nuit sans 
bombardements aériens depuis trois mois. 
    Le cessez-le-feu qui a pris effet une minute avant minuit 
mercredi soir semblait globalement respecté dans le pays, hormis 
quelques incidents dans les provinces de Taëz, Hajja et Marib, 
ont rapporté des responsables et des habitants. 
    "La nuit a été calme. On a pu dormir, sans explosions", a 
témoigné Bassam, employé d'une épicerie de la capitale. "On veut 
vraiment que cette guerre finisse, les gens en ont assez".    
    La coalition militaire formée par l'Arabie saoudite en mars 
2015 pour combattre les miliciens Houthis alliés de l'Iran a 
promis de respecter le cessez-le-feu à condition que ses ennemis 
en fassent de même et permettent l'acheminement d'aide 
humanitaire dans les zones de combat. 
    La guerre au Yémen a fait au moins 10.000 morts. Cette 
nouvelle trêve est susceptible d'être prolongée, ont dit les 
Nations unies. De précédents cessez-le-feu n'ont tenu que 
quelques jours. 
 
 (Mohammed Ghobari, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant