Trésorerie reconstruite et chiffre d'affaires satisfaisant dans les secteurs hors énergie. (Europlasma)

le
0

PUBLICATION RES./CA

ACTUALITÉ

Europlasma a publié un chiffre d’affaires de 14,1M€ pour 2015, en hausse de 57% par rapport à 2014, ce précédent exercice ayant certes été marqué par des retards, des pertes massives et un bilan très dégradé conduisant à l’arrivée d’une nouvelle direction pour y faire face.

La petite compagnie d’énergie en devenir a également obtenu un nouveau financement (“equity line”) de 10M€ lui permettant de faire face aux retards dans la mise en service de son usine pilote CHO Power.

ANALYSE

L’actualité d’Europlasma a été plutôt discrète durant la majeure partie de 2015. La direction a surtout cherché à limiter les retards non seulement sur son principal investissement, l’usine pilote CHO Power, tête de série d’un parc de centrales de génération d’énergie à partir de déchets, mais aussi dans ses autres secteurs d’activité aux plans de marche jusqu’ici mal maîtrisés.

Les ventes de 2015 témoignent des progrès réalisés sur ce front. A 14,1M€, le chiffre d’affaire est certes légèrement inférieur à nos estimations trop optimistes (17,9M€), mais il est encourageant à bien des égards.

Le premier signal positif concerne Inertam dans le traitement de l’amiante dont les ventes ont progressé de 19%, à 11,3M€. Notre prévision à 12M€ était entachée d’une mauvaise visibilité sur les contraintes en matière de maintenance. L’activité semble bien orientée en 2016.

Le deuxième signal positif concerne la société mère, qui assure la conception, le développement et la production de systèmes torches à plasma. A 2,2M€, ses ventes ont été légèrement supérieures à nos attentes (2M€), même si elles le doivent surtout à un contrat chinois (1,7M€). L’amélioration devrait se poursuivre en 2016.

L’exercice de la prévision est sensiblement plus complexe concernant le dernier segment, le secteur prometteur de l’énergie. Alors qu’il a été négatif en 2014 (-0,6M€), le chiffre d’affaires de la division a atteint 0,6M€ en 2015. Si de plus amples détails sont nécessaires pour se prononcer sur cette performance, rappelons que cette dernière tient compte à la fois des recettes liés aux projets d’ingénierie (en retard) et de celles générées par l’exploitation de l’usine (inférieures aux attentes d’Alphavalue après des retards). Elle est quoi qu’il en soit très en dessous des 3,9M€ que nous attendions début 2015.

Même si le constat est frustrant, la direction est surtout parvenue à surmonter avec succès toute une série de nouvelles difficultés techniques, réussissant à obtenir un nouveau financement (cf. ci-dessous). Les répliques “en série” de l’unité prototype (quatre sites à différents stades du programme) avancent bien ce qui constitue une autre bonne nouvelle. Elles intègrent évidemment les enseignements de 2015.

La direction aura été une nouvelle fois très occupée en 2015, réalisant rapidement que les modifications techniques nécessaires à la conception initiale du projet entraînaient des ajustements en cascade et donc des retards additionnels dans les calendriers de livraison. Toutefois, la «Final Acceptance with Reserves» reçue en décembre 2015 a constitué un tournant définitif, l’usine étant désormais habilitée à produire de l’électricité (et générer des recettes). Les “réserves” ne paraissent pas rédhibitoires.

Europlasma est parvenu à augmenter de nouveau son capital de 10M€, en deux tranches égales, pour un coût d’émission de 8%. Il s’agit d’une augmentation de capital continue sans droit, organisée par Kepler Cheuvreux qui s’est engagé de manière ferme et définitive à souscrire aux actions et prend le risque de placer le capital nouvellement émis dans le marché. L’opération s’ajoute à: 1) pratiquement 40M€ levés il y a plus de deux ans (en partie grâce à la conversion de dette) pour faire face aux retards considérables pris dans le projet “énergie” et aggravés par un sous-financement, et 2) l’émission pour 5M€ de dette convertible dans le cadre d’un placement privé en décembre dernier (à trois ans, coupon de 6%, option de conversion forcée à 130%). Pour mémoire, l’augmentation de capital 2014 s’était accompagnée d’une attribution de deux lignes de bons de souscription à 2017 (@0,8) et 2019 (@1,3) représentant un nouveau financement pouvant atteindre 40M€. Les actionnaires d’Europlasma ont été fortement sollicités et ont tout intérêt à participer aux levées de fonds successives pour éviter de subir une forte dilution.

IMPACT

La direction d’Europlasma est parvenue en deux ans à mettre en place un financement par actions adapté à la nature risquée des projets dans l’énergie. Il convient de saluer la performance qui consistait à garder le cap face à la complexité de tels projets et de s’assurer de l’engagement des effectifs. Les résultats 2015 seront probablement largement négatifs reflétant la lenteur du cycle d’optimisation industrielle. Cependant les premiers signes d’une croissance et une trésorerie confortable devraient encourager les investisseurs.


Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant