Trésor nazi : les avocats de Gurlitt demandent le retour des tableaux

le
0
Trésor nazi : les avocats de Gurlitt demandent le retour des tableaux
Trésor nazi : les avocats de Gurlitt demandent le retour des tableaux

«Il s'est passé tant de choses ces dernières semaines, ces derniers mois. Et cela continue. Je veux seulement vivre avec mes tableaux dans le calme et la paix» : telles sont les premières phrases que l'on peut lire sur un site web lancé par des proches de Cornelius Gurlitt. Ce fils d'un marchand d'art au passé trouble sous le Troisième Reich, suspecté de posséder des ?uvres volées à des Juifs sous le nazisme, souhaite lever un peu le voile sur les quelque 1 400 ?uvres retrouvées. Si ses avocats et son porte-parole veulent «mettre en avant (leur) volonté de dialogue avec le public mais aussi avec les éventuels ayants droit», ils demandent aussi retour de la collection.

Le site internet (en allemand et en anglais) détaille sa version de l'affaire à travers notamment des questions-réponses.

Cornelius Gurlitt était apparu sur le devant de la scène en novembre quand la presse allemande avait annoncé la découverte au printemps 2012 de plus de 1 400 dessins, gravures et peintures de maîtres tels que Chagall, Matisse ou Picasso, dans son appartement de trois pièces à Munich (Bavière). Plus de 60 ?uvres d'art, dont des Monet, Renoir, Picasso, ont également été retrouvées récemment dans sa propriété autrichienne  de Salzbourg.

«3% d'?uvres issues de la spoliation des biens de familles juives»

Selon l'hypothèse la plus plausible, la majeure partie pourrait avoir été soit volée ou extorquée à des familles juives, soit saisie dans les musées comme faisant partie de ce que les nazis classaient dans la catégorie «Art dégénéré». Pour Cornelius Gurlitt  seulement 3 % des ?uvres peuvent être considérées comme des ?uvres issues de la spoliation des biens de familles juives pendant la guerre. Dans ce cas, il est prêt à examiner la question.

Ebranlée par cette affaire, l'Allemagne souhaite se doter d'une loi facilitant la restitution d'?uvres d'art volées sous le IIIe Reich pour que justice soit rendue, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant