Trésor Mputu, le fils prodigue

le
0

Après sa rupture de contrat avec Kabuscorp, l'inénarrable Trésor Mputu devrait bientôt s'engager à nouveau avec le TP Mazembe, son club de toujours. Un retour espéré par tout une ville et célébré par tout un pays.

Il est revenu, après quinze mois d'exil ! Comme dans la Bible. "Je ne peux pas dire que je suis de retour à Mazembe, mais ce club a toujours été ma maison" a-t-il expliqué. Attendu par une flopée de fanatiques, Trésor Mputu est soudain réapparu à Lubumbashi au détour d'un tournant, après avoir roulé sa bosse, dilapidé son argent, découvert le continent. Le retour du fils prodigue, célébré par la foule. Pour ceux qui ne connaissent pas la parabole, l'histoire est celle de trois personnages : un père aimant et ses deux fils très différents. Curieux de voir le monde, le cadet l'abandonne, tandis que l'aîné reste l'aider. La suite appartient à l'évangile : "Le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche. Lorsqu'il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin". C'est peu ou prou l'histoire qu'on va raconter. Dans le rôle du père, on retrouve Moïse Katumbi Chapwe, le président du Tout Puissant Mazembe. Pour que l'illusion soit totale, les deux fils seront Robert Kidiaba et Trésor Mputu.
Voyage en terre inconnue
Après avoir passé plus de onze années dans son club de cœur, Trésor Mputu a voulu connaître quelque chose de différent en janvier 2014. En l'occurrence l'Angola et sa capitale Luanda, où est basé le richissime Kabuscorp Sport Clube do Palanca, qui a un jour recruté Rivaldo à plus de quarante piges. "Il a passé dix ans à Mazembe, tu comprends bien qu'au bout d'un moment, quand tu es resté aussi longtemps et que tu as tout gagné dans un club, l'implication baisse" décrypte Patrice Carteron, l'actuel entraîneur du Tout-Puissant : "On sentait chez lui plus de motivation sur les gros matchs que sur les oppositions secondaires". Lassé de collectionner les trophées, le joueur est parti à l'aventure. Mais ce dernier a vite déchanté, comme le veut le conte. "J'ai eu un problème avec mon contrat" a expliqué l'ancienne idole à Radio Okapi : "En 2014, on m'avait avancé l'acompte à Kinshasa et le reste était donné en Angola. Mais en 2015, on ne m'a rien donné. Ils avaient promis de m'envoyer de l'argent ici en République démocratique du Congo, mais…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant