Très forte poussée du nombre d'«émigrés fiscaux» en 2011

le
0
Le nombre d'assujettis à l'impôt sur le revenu s'étant exilé, a explosé de 62% à la veille de l'élection présidentielle.

Voilà des chiffres qui vont alimenter le débat sur le niveau des impôts en France... Alors que le nombre de contribuables partis de l'Hexagone est resté relativement stable entre 2007 et 2009 (autour de 26.000 départs par an), qu'il a baissé en 2010 (à 21.646 départs), une augmentation spectaculaire a été observée au cours de l'année 2011, à la veille de la dernière élection présidentielle: 35.077 départs en douze mois, soit un bond de 62 % en un an!

Ces expatriations tiennent à la fois à des raisons fiscales et à des raisons professionnelles. Ce sont des «émigrés fiscaux», souligne le président UMP de la Commission des Finances du Sénat, Philippe Marini. Après un long travail avec la direction générale des Finances publiques de Bercy, le sénateur de l'Oise publie, pour la première fois, cet indicateur qui scrute le départ des con...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant