Trente-trois djihadistes de l'EI tués dans les frappes sur Rakka - OSDH

le
0

BEYROUTH, 18 novembre (Reuters) - Les frappes menées depuis trois jours par des chasseurs de l'armée française et d'autres nations ont fait au moins 33 morts dans les rangs de l'organisation Etat islamique (EI) à Rakka, son fief en Syrie, rapporte mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'Observatoire, qui s'appuie sur un réseau de sources en Syrie, fait également mention du départ de djihadistes et de dizaines de membres des familles des cadres du mouvement vers Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak que contrôle l'EI depuis juin 2014. En riposte aux attaques de vendredi soir à Paris et Saint-Denis revendiquées par l'EI, la France a annoncé une intensification de ses opérations en Syrie, déclenchant dimanche soir une campagne de frappes aériennes quotidiennes contre Rakka. Dix chasseurs de l'opération Chammal ont participé à la vague de bombardements menée mardi soir. Le porte-avions Charles-de-Gaulle, avec 24 avions de chasse à son bord, appareille ce mercredi de Toulon pour rejoindre la Méditerranée orientale pour renforcer le dispositif. Rakka, située à un peu moins de 400 km au nord-est de Damas, est la première grande ville de Syrie à être tombée, en 2013, aux mains des rebelles en lutte contre Bachar al Assad. Au fil des mois, les djihadistes de l'EI s'y sont imposés et ont éliminé les représentants des autres groupes insurgés. A l'instar de Mossoul pour l'Irak, la ville est devenue le quartier-général et le centre politique des opérations du groupe djihadiste en Syrie. Les combattants de l'EI et leurs familles représentent désormais une partie importante de la population. S'exprimant mardi soir sur TF1, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a souligné que les secteurs de Rakka mais aussi de Daïr az Zour, à 150 km au sud-est le long de l'Euphrate, constituaient les cibles principales de ces frappes. Il s'agit, a-t-il ajouté, des "sites principaux de la formation des combattants étrangers". (voir ID:nL8N13C552 ) De source française et américaine, on faisait état mardi d'intenses frappes russes contre Rakka. (voir ID:nL8N13C1XA et ID:nL8N13C2I4 ) Le commandement de l'armée américaine a annoncé de son côté que les avions de la coalition avaient aussi frappé la ville ces derniers jours. (Sylvia Westall; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant