Trente soldats loyalistes tués par erreur dans un raid au Yémen

le
1

SANAA, 17 octobre (Reuters) - Des avions de la coalition arabe engagée contre les rebelles houthis au Yémen ont tué par erreur samedi dans la province de Taëz trente soldats yéménites fidèles au président Abd-Rabbou Mansour Hadi, rapportent les autorités locales. Les appareils ont bombardé un camp militaire qui était occupé par des forces loyalistes et non par des insurgés, dans une zone montagneuse près de la ville de Taëz. L'attaque a également fait une quarantaine de blessés parmi les soldats gouvernementaux. Aucun responsable de la coalition conduite par l'Arabie saoudite ou du gouvernement yéménite n'a pu être joint dans l'immédiat. De violents combats se déroulent dans la région de Taëz entre les loyalistes pro-Hadi et des soldats fidèles à l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, qui s'est allié aux rebelles houthis. Le 28 septembre, 131 personnes ont péri dans un raid aérien de la coalition qui a frappé une cérémonie de mariage dans le village d'Al Wahidjah, sur la mer Rouge. Depuis le début des frappes de la coalition fin mars, au moins 5.400 personnes ont été tuées au Yémen. (Mohammed Ghobari, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le dimanche 18 oct 2015 à 01:09

    Comme quoi il y a parfois une justice immanente!