Trente médiateurs pour régler vos litiges

le , mis à jour le
0
L'hebdo du revenu no 1325. (© Le Revenu)
L'hebdo du revenu no 1325. (© Le Revenu)

Gratuite (sans frais ni honoraires), équitable (res­pect du contradictoire), confidentielle (pas de communication des éléments échangés), rapide (quatre-vingt dix jours environ à compter de la transmission des pièces du dossier) et non contraignan­te : à n’en pas douter, la procédure de médiation concentre un maximum d’avantages.

Dès lors, il n’est pas étonnant de voir s’envoler le nombre de sai­sines. L’année dernière, plus de 1.000 dossiers ont ainsi été trans­mis à Marielle Cohen-Bran­che, médiatrice de l’Autorité des marchés financiers, soit un bond de 34% en deux ans. Emmanuel Constans, médiateur des ministères de l’Économie et des Fi­nan­­ces, en a reçu, pour sa part, près de 5.000, en augmentation de 21% durant la même période.
Et ce n’est pas Bruxelles qui va stopper cet élan. La directive européenne relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation doit en effet être transposée au plus tard le 9 juillet prochain. Or, au regard des exigences posées par ce texte, la médiation devrait être promue et généralisée à l’ensemble des secteurs de la consommation. Voici donc nos conseils pratiques pour emprunter cette voie.

1. Analysez les causes de votre litige
 

Bloc "A lire aussi"

Vous avez un différend avec un prestataire de services financiers, un établissement bancaire, une compagnie

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant