Trente civils tués par des miliciens dans l'est de la RDC

le
0
    KINSHASA, 27 novembre (Reuters) - Des miliciens appartenant 
à l'ethnie Nanda ont tué dimanche une trentaine de civils, des 
Hutus pour la plupart, laissant craindre une reprise des 
violences inter-ethniques dans l'est xe la RDC a-t-on appris 
auprès d'un responsable politique local. 
    Joy Bokele, administrateur territorial dans le Nord Kivu, a 
dit à Reuters que des combattants appartenant à la milice Mai 
Mai Mazembe ont attaqué le village de Luhanga vers 5h00 du matin 
(3h00 GMT) avec des armes à feu et des machettes. 
    "Pour l'heure, le bilan provisoire fait état d'environ 30 
morts et de blessés", a dit Joy Bokele. 
    Les violences entre ces deux ethnies ont fait des dizaines 
de morts depuis le début de l'année. 
    Joy Bokele dit ignorer les motifs de l'attaque de dimanche, 
mais selon le Centre pour la Démocratie et les Etudes des Droits 
de l'Homme, une ONG locale, l'opération s'est produite après une 
série de menacées proférées l'encontre des Hutus. 
 
 (Aaron Ross, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant