Trente ans de désindustrialisation accélérée de la France

le
0
De 1975 à 1979, le secteur productif français (industrie, agriculture, services aux entreprises...) s'est réduit comme peau de chagrin, perdant 9% de ses actifs. Au profit d'une hypertrophisation de la sphère publique.

La France se «tertiairise» aussi vite qu'elle se... désindustrialise. Dans le dernier numéro de sa revue Economie et Statistiques , l'Insee dresse, sous la plume de l'économiste Vincent Hecquet, un tableau très éclairant de l'évolution de l'économie française entre 1975 et 2009.

Au cours de cette période, postérieure au premier choc pétrolier qui marque la fin des fameuses Trente glorieuses, «plus de 8,8 millions d'emplois ont été créés dans les activités tertiaires» note l'auteur tandis que l'industrie, l'agriculture et la construction en perdaient respectivement 2,5 millions, 1,4 million et 117.000.

Mais il y a tertiaire et tertiaire. Vincent Hecquet distingue, dans ce que l'on appelle comm...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant