Tremble, coefficient français !

le
0
Tremble, coefficient français !
Tremble, coefficient français !

Et si, la saison prochaine, les clubs français ne se battaient plus que pour deux tickets pour la Ligue des champions, dont un seul donnant directement accès à la phase de poules ? C'est la menace qui plane, alors que se joue actuellement une lutte féroce à trois au classement UEFA des pays entre le Portugal, la France et la Russie…

La manière dont sont attribués les tickets européens est connue : pays membre de l'UEFA par pays membre, on regarde les résultats obtenus par les clubs qualifiés les cinq dernières saisons et on répartit les lots. Pour les pays les plus performants, on refile sept sésames : quatre pour la Ligue des champions, trois pour la Ligue Europa. C'est l'Espagne actuellement qui domine outrageusement ce classement européen, avec un total de 90,427 points avant les matchs européens de cette semaine. Puis viennent l'Allemagne (71,320 points) et l'Angleterre (68,534 points) qui complètent ce podium. Ces trois pays ont sept tickets, les trois suivants six tickets, puis à partir de la septième place il n'y a plus que cinq tickets (dont deux seulement pour la Ligue des champions), etc. C'est dire si la marche est importante entre la sixième et la septième place. Comme de passer d'une division à une autre. Or, la France est actuellement sixième et est de plus en plus menacée par la Russie, septième. Le duel est féroce, ou plutôt la bagarre à trois, puisque le Portugal, cinquième, est également concerné. Derrière l'Italie, confortable quatrième (65,439 points), on retrouve ainsi le Portugal avec 48,748 points, la France avec 48,248 points et la Russie avec 47,682 points. Trois nations qui se tiennent en à peine plus d'1 point, soit la différence d'un match nul… Essayons d'y voir un peu plus clair sur cette bataille du ventre mou de l'Europe et ses enjeux.

Comment le barème est-il établi ?

Depuis que les phases de poules ont débuté en C1 comme en C3, chaque équipe remporte 2 points en cas de victoire et 1 en cas de nul. Lors des tours préliminaires de l'été, c'est moitié moins. Des bonus de 1 point sont attribués ensuite à chaque tour de qualification passé : 16es de finale, 8es de finale, quarts de finale, demi-finales et finale. Avec ceci, on compose un coefficient qui évolue après chaque journée disputée. À la fin de la saison, on fait les comptes finaux et on distribue les places européennes en fonction du classement. Très concrètement, la France, qui était cinquième jusqu'alors, a été devancée par le Portugal à l'issue de la saison 2011/2012. Dès la saison suivante 2012/2013, le troisième de L1, qui recevait auparavant une invitation pour disputer les barrages de Ligue des champions, a eu à disputer un…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant