Treize pompiers de Paris en garde à vue

le
0
Une enquête a été ouverte à propos d'un viol présumé commis sur un jeune engagé.

La prestigieuse équipe de gymnastique de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), créée en 1919 et quasi centenaire, risque de ne pas survivre au scandale. Treize de ses membres ont été placés en garde à vue mercredi dans l'enquête sur un viol présumé commis sur un jeune engagé et filmé par un téléphone portable, dimanche, dans un autocar, sur le chemin du retour d'un gala donné à Colmar (Haut-Rhin).

Les gymnastes de la BSPP, de niveau régional, bénéficient d'un statut particulier. Engagés en opérations seulement quatre jours par mois, ils passent le reste de leur temps à s'entraîner ou à se produire aux quatre coins de la France. Des déplacements qui servent également de vecteur de communication pour le recrutement de nouveaux soldats du feu.

Le jeune homme qui a déposé plainte accuse l'un de ses collègues de l'avoir violé lors d'un bizutage ayant dégénéré. Il aurait raconté aux enquêteurs avoir été pincé et mordu au niveau du postérieur.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant