Treize islamistes de Forsane Alizza mis en examen et écroués

le
0
VIDÉO - Certains des islamistes radicaux arrêtés vendredi projetaient au moins deux enlèvements de personnalités juives, dont celui d'un magistrat lyonnais. Treize d'entre eux ont été mis en examen et neuf ont été écroués.

Les «Cavaliers de la fierté» sont désarçonnés. Mardi, treize des dix-sept islamistes présumés gravitant dans le groupuscule Forsane Alizza ont été présentés devant les magistrats Laurence Le Vert et Marc Trévidic. Ils ont été mis en examen mercredi pour «association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste» et «détention d'armes». Neuf d'entre eux ont été écroués. Ils encourent dix ans de réclusion criminelle. Les quatre autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

Selon les derniers éléments de l'enquête confiée à la Brigade criminelle de Paris et à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), les djihadistes auraient été neutralisés in extremis. Évoquant «la multiplication de messages laissant penser à l'imminence d'un passage à l'acte violent», le procureur de la République de Paris, François Molins, a révélé mardi l'existence de «réunions physiques» pour établir des «stratégies d'action visant certaines c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant