Treize décès par intoxication dans une prison vénézuélienne

le
0

CARACAS, 27 novembre (Reuters) - Treize détenus d'une prison vénézuélienne sont morts après avoir ingéré des produits dérobés à l'infirmerie de l'établissement, ont fait savoir jeudi les autorités. Au total, 145 détenus du centre pénitentiaire David Victoria, dans l'Etat occidental de Lara, ont été intoxiqués. Les prisonniers avaient entamé une grève de la faim pour réclamer le limogeage d'un responsable et le mouvement a dégénéré, explique le gouvernement dans un communiqué. "Vers 08h30, ils sont devenus violents et ont commencé à casser les murs et les portes des zones de confinement. La Garde nationale a alors été appelée en renfort." Quelques heures plus tard, "certains prisonniers étaient en état d'overdose après avoir fait irruption à l'infirmerie (...) et ingéré sans prescription de multiples produits pharmaceutiques tels qu'antibiotiques, hypotenseurs, aspirine, alcool pur (...)", poursuit-il. L'information n'a pu être vérifiée et Marianela Sanchez, coordinatrice légale de l'Observatoire vénézuélien des prisons, a dit douter de la version officielle. (Alexandra Ulmer, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant