"Trayvon Martin, ç'aurait pu être moi, il y a 35 ans", dit Obama

le
0
"TRAYVON MARTIN, Ç'AURAIT PU ÊTRE MOI, IL Y A 35 ANS"
"TRAYVON MARTIN, Ç'AURAIT PU ÊTRE MOI, IL Y A 35 ANS"

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama a fait vendredi sa première déclaration à la presse après l'acquittement de George Zimmerman, le vigile bénévole qui avait abattu l'adolescent noir Trayvon Martin en Floride en février 2012.

"Vous savez, quand Trayvon Martin a été tué, j'avais dit qu'il aurait pu être mon fils. Une autre manière de formuler les choses, c'est de dire que Trayvon Martin, ç'aurait pu être moi, il y a 35 ans", a dit le président américain aux journalistes à la Maison blanche.

George Zimmerman, un Hispanique de 29 ans, a été acquitté samedi à l'issue d'un procès de trois semaines. Le jury a délibéré plus de 16 heures avant de prendre sa décision, retenant la légitime défense, bien que la victime n'ait pas été armée au moment des faits.

L'acquittement de Trayvon Martin a provoqué des manifestations et des troubles, notamment en Californie.

Barack Obama avait lancé un appel au calme, dimanche dernier, par voie de communiqué. "Nous sommes un Etat de droit et un jury s'est exprimé", avait-il spécifié. "Je demande maintenant à chaque Américain de respecter l'appel à une réflexion calme lancé par les deux parents qui ont perdu leur jeune fils".

Roberta Rampton; Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant