Travers répond à son pilier

le
0

L’entraîneur du Racing 92, Laurent Travers a tenu à contredire Martin Castrogiovanni. Pour défendre sa virée à Las Vegas, l’international italien avait assuré que son club lui avait demandé de ne pas venir à la demi-finale de Champions Cup.

Il n’a pas aimé sa défense. Laurent Travers, entraîneur du Racing 92, a répondu à son joueur Martin Castrogiovanni. Pour expliquer sa virée à Las Vegas, le pilier italien avait assuré que son club lui avait demandé de ne pas se rendre à la demi-finale de Champions Cup contre Leicester. Laurent Travers a tenu à s’exprimer sur le sujet : « On a notre conscience en tant qu’entraîneur mais aussi au niveau du club, que ce soit les dirigeants ou les joueurs. Les joueurs savaient qu’il était convoqué. Moi l’avantage, c’est que j’en ai la preuve. Il y a des mails avec les dates. Quand il dit qu’il n’était pas convoqué, il l’était… Il savait qu’il n’était pas dans l’équipe mais il savait qu’il était dans le groupe. Je suis entraîneur, je suis avec mes joueurs. Il a fauté. Quand il dit des choses, il faut les assumer. » Le Racing 92 est handicapé par l’absence de son pilier italien mais peut compter sur Luc Ducalcon et Ben Tameifuna. « Ce qui nous embête le plus, c’est que cela nous prive d’un joueur pour le groupe et l’effectif. Je préfère avoir le choix et que tout le monde soit présent que d’avoir des blessés. C’est dommageable pour le club et pour lui », a regretté l’entraîneur Ciel et Blanc.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant