Travaux publics-Nouveau recul en 2016 malgré le plan de relance

le
1

PARIS, 5 novembre (Reuters) - La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) s'attend à ce que la baisse de l'activité du secteur en France se poursuive l'an prochain malgré des premières retombées positives du plan de relance autoroutier. Après une baisse du chiffre d'affaires estimée à 8% en 2015, plus fort repli depuis 30 ans, la FNTP a dit jeudi anticiper un recul de 3% en 2016. Cette nouvelle baisse est imputable notamment à une chute de 6,4% attendue pour la demande des collectivités locales, qui reportent travaux et investissements à cause notamment de la baisse des dotations de l'Etat. Le recul sera atténué toutefois par une hausse anticipée de la demande du secteur privé. L'effet des premiers travaux du plan de relance autoroutier de 3,2 milliards d'euros, financé par les concessionnaires en échange d'un allongement de la durée de leurs concessions, ne devrait pas se concrétiser avant le second semestre de 2016, a précisé la fédération au cours d'une conférence de presse. "Tout dépend de la vitesse à laquelle les chantiers vont sortir", a déclaré son président Bruno Cavagné. "Mais il est sûr que si nous n'avions pas eu ce plan, nous aurions perdu encore beaucoup plus d'emplois que ce que nous prévoyons." La FNTP redoute ainsi 7.000 nouvelles suppressions d'emplois en 2016, notamment dans les activités qui souffrent le plus - canalisations, routes, génie civil et terrassement - après 15.000 en 2015. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 5 nov 2015 à 11:36

    Certes il y a 80% du réseau routier à refaire mais ça ne rapporte RIEN, alors qu'un rond point à l'anglaise finance les partis politiques. Mais maintenant que chaque chemin de paysan débouche sur un rond point, cela devient dur pour les TP.