Travaux publics: le cri d'alarme des professionnels

le
0
La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) anticipe la destruction de 12.000 emplois en 2014 et reproche au gouvernement d'annoncer des grands projets sans qu'il y ait de financements en face.

Les exercices se suivent et se ressemblent pour le secteur des travaux publics. Cette année, la profession aura détruit 8000 emplois. En 2014, elle table sur 12.000 suppressions d'emplois occasionnés par des plans sociaux ou carrément des défaillances d'entreprise. «Depuis 2007, notre activité a reculé de 20% avec un nouveau décrochage cette année de 3% pour atterrir à un chiffre d'affaires de 39,5 milliards d'euros en 2013», souligne Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP).

Si la profession est aussi pessimiste, c'est qu'elle anticipe une baisse des crédits affectés aux travaux publics l'année prochaine par le gouvernement et les collectivités locales. «Entre la baisse de la subvention de l'État à l'Afitft, la suspens...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant