Travail nocturne : après Sephora, le Printemps dans le viseur des syndicats

le
1
Deux syndicats exigent du grand magasin qu'il renonce à son ouverture nocturne hebdomadaire. Marrionaud serait à son tour prochainement inquiété.

Après Sephora, le Printemps? Alors que le magasin de cosmétiques des Champs-Elysées a été condamné en septembre dernier à fermer à 21 heures, la CGT et la CFDT demandent aujourd'hui l'application de la même règle au Printemps Haussmann. Les deux syndicats, membres de l'intersyndicale du commerce parisien Clic-P, très offensive sur le respect des horaires d'ouverture, indiquent dans un communiqué avoir assigné le magasin avec le Comité d'entreprise de celui-ci «afin que les règles sur le travail de nuit soient respectées».

Une audience en référé doit se tenir le 23 janvier au Tribunal de grande instance de Paris. Les syndicats espèrent obtenir du magasin qu'il «cesse immédiatement d'employer des salariés après 21 heures tous les jeudis». L'ouverture litigieuse n'a lieu que ce jour-là, lorsque le grand magasin ou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 8 jan 2014 à 10:21

    Ces syndicats qui veulent casser la boutique (Paris troisième place mondiale du tourisme) Leur seul but appauvrir tous les français et prendre le pouvoir