Travail du dimanche : les magasins de bricolage resteront ouverts

le
0
Travail du dimanche : les magasins de bricolage resteront ouverts
Travail du dimanche : les magasins de bricolage resteront ouverts

Ils accueilleront les clients, bravant l'interdiction. Les magasins de bricolage ont annoncé ce vendredi qu'ils seront ouverts dimanche, contre la décision du Conseil d'Etat, rendue mercredi dernier. L'institution vient en effet de suspendre le décret autorisant leur ouverture, estimant qu'il existait un «doute sérieux sur la légalité d'une telle mesure».

Remontés par cette décision «surprenante», certains magasins de bricolage ouvriront donc ce dimanche, une action légale, selon eux. «Tous nos magasins, qui faisaient l'objet d'une ouverture dominicale, resteront ouverts ce dimanche, car nous avons toutes les autorisations nécessaires, dans la mesure où la loi nous accorde le droit d'ouvrir cinq dimanches par an à titre exceptionnel», justifie une représentante de l'enseigne Castorama.

Même discours du côté des magasins Bricorama, dont le PDG, Jean-Claude Bourrelier, a déclaré qu'il «fera(it) tout pour que les magasins ouvrent comme d'habitude». Ce dernier a lui aussi évoqué la possibilité d'user de la dérogation d'ouvrir cinq dimanches par an, précisant qu'en parallèle, il avait réactivé toutes ses demandes auprès des maires et des préfets pour obtenir des ouvertures dominicales plus permanentes.

Le PDG de Bricorama s'est par ailleurs déclaré «stupéfait» de la suspension par le Conseil d'Etat du décret gouvernemental autorisant les magasins de bricolage à ouvrir le dimanche jusqu'au 1er juillet 2015. Cette mesure avait été décidé le 30 décembre dernier. 

Un accord entre patronat et syndicats avait été trouvé fin janvier

Fin décembre 2013, le gouvernement avait publié un décret autorisant une ouverture les dimanches pour ces magasins et ce jusqu'au 1er juillet 2015, le temps de légiférer pour mettre de l'ordre dans le maquis des dérogations en vigueur.

Le site Internet du ministère du Travail précisait que «cette dérogation vise à apporter, à titre transitoire, un cadre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant