Travail du dimanche : la droite juge les mesures encore trop faibles

le
7
Travail du dimanche : la droite juge les mesures encore trop faibles
Travail du dimanche : la droite juge les mesures encore trop faibles

La droite n'a pas loupé l'occasion de faire entendre un son de voix discordant sur le rapport Bailly, sur le travail du dimanche, remis au Premier ministre. Plusieurs anciennes figures du gouvernement Sarkozy se sont exprimées dans la journée.

Hervé Morin, président du Nouveau Centre : «En choisissant de maintenir le mille-feuille kafkaïen des dérogations au repos dominical, Jean-Paul Bailly choisit le statu quo et renforce l'illisibilité avec une simple augmentation du nombre de dimanches autorisés par le maire, l'institution d'un droit de tirage déclaratif pour les différents commerces, complètement incompréhensible (...). Je ne vois pas où est la simplification attendue. Jean-Paul Bailly reste campé sur un modèle archaïque! Une vraie réforme aurait consisté à instaurer le principe du repos hebdomadaire à la place du repos purement dominical et de l'ouverture en soirée au seul secteur du commerce, à l'instar de la proposition de loi que j'ai déposée.»

Frédéric Lefebvre, député UMP et ancien secrétaire d'Etat au Commerce et à la Consommation: «Ce rapport constitue une avancée positive, espérons que le gouvernement en suivra les recommandations afin de s'engager dans la voie de la souplesse (...) Je regrette en revanche, la proposition visant à sortir l'ameublement de la liste des secteurs bénéficiaires de la dérogation. Chacun doit être libre de travailler différemment pour gagner plus (...) Je déposerai prochainement une nouvelle proposition de loi qui se veut une contribution au prochain débat parlementaire.»

Yves Jégo, député UDI: «Le rapport remis au Premier ministre sur l'ouverture des commerces le dimanche est une réponse bien faible à une demande de liberté du travail. A l'heure où chacun peut faire ses courses à toute heure du jour et de la nuit ce débat semble d'un autre siècle. Je persiste à penser que la bonne solution réside dans une triple liberté: la liberté pour les commerces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tartouch le lundi 2 déc 2013 à 18:01

    BOURSO allié de la Corée du nord!!LIBÉRER la parole de PIERPR sur le forum de PARP!! RECO sur la pétition SVP!

  • tartouch le lundi 2 déc 2013 à 18:01

    BOURSO allié de la Corée du nord!!LIBÉRER la parole de PIERPR sur le forum de PARP!! RECO sur la pétition SVP!

  • tartouch le lundi 2 déc 2013 à 18:01

    BOURSO allié de la Corée du nord!!LIBÉRER la parole de PIERPR sur le forum de PARP!! RECO sur la pétition SVP!

  • c.voyant le lundi 2 déc 2013 à 17:57

    Leurs histoires de créations d'emploies c'est du bidon...Les embauches sont proportionnelles aux chiffres d'affaires...Ce que les gens achètent le dimanche ils ne l'achètent plus la semaine...Le travail du dimanche vide les centres villes, rien d'autre!

  • JUFRABRE le lundi 2 déc 2013 à 17:54

    La droite est à droite. Tout va bien. La gauche est à....mais au fait, elle est où, la gauche ?

  • jyth01 le lundi 2 déc 2013 à 10:15

    Voila une fois de plus la france des embrouilles et de la bureaucratie. On ne va plus à la messe, il faut arrêter la destruction d'emploi et laisser des plages de liberté au lieu de laisser des syndicats archaïques tout régenter. C'est comme les soldes, faut arrêter et laisser la concurrence agir...

  • jean.coq le lundi 2 déc 2013 à 09:52

    Parfois je me demande si les syndicats sont les représentants de l'église ou des travailleurs. D'autant plus qu'il y a maintenant environ 30% de travailleurs musulmans lesquels préfèreraient avoir un repos le Vendredi.