Travail du dimanche : Hidalgo soulève «l'inconstitutionnalité» de la loi Macron

le , mis à jour à 23:08
23
Travail du dimanche : Hidalgo soulève «l'inconstitutionnalité» de la loi Macron
Travail du dimanche : Hidalgo soulève «l'inconstitutionnalité» de la loi Macron

La maire de Paris Anne Hidalgo annonce son intention de poser «prochainement» une question prioritaire de constitutionnalité sur l'ouverture des commerces le dimanche dans la capitale, dans une lettre ouverte au vitriol adressée vendredi au ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Dans une interview au «Parisien-Aujourd'hui» cette semaine, Anne Hidalgo avait estimé qu'elle n'avait «pas été entendue dans cette affaire par Monsieur Macron. J'ai même été maltraitée», précisait-elle.

«La loi pour la croissance (...) persiste (...) à ôter à la Maire de Paris la compétence pour attribuer les douze "dimanches du maire" pour les attribuer au préfet (...) Je ne manquerai pas d'invoquer cette inconstitutionnalité par le biais d'une question prioritaire de constitutionnalité prochainement», écrit donc Mme Hidalgo.

«Je souhaite vous réaffirmer mon profond désaccord sur les principes comme sur la méthode imposant aux acteurs locaux la définition des règles régissant leurs territoires et dérogeant aux principes fondamentaux du droit du travail en France», explique la maire de Paris, vent debout depuis le début contre l'extension de l'ouverture dominicale des commerces.

«Le fantasme d'une ville dédiée au tourisme consumériste»

«Je tiens à vous faire part de ma surprise quant au nombre et à l'étendue des zones touristiques internationales (ZTI) projetées, très au-delà de celles évoquées lors du débat parlementaire», s'inquiète-t-elle. «Cette extension massive et la création de nouvelles zones ne répondent (...) à aucun critère objectif ni, dans certains cas, à aucune réalité touristique», dénonce-t-elle. «Les zones que vous projetez d'instituer révèlent le fantasme d'une ville entièrement dédiée à un tourisme consumériste».

Paris «a su jusqu'à présent conserver son identité propre et sa spécificité. L'indifférenciation et la standardisation des grandes villes-monde n'est pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gglafont le lundi 7 sept 2015 à 11:58

    M1945416 personne ne t'oblige à travailler le Dimanche, ne donne pas de leçon aux autres s'ils veulent travailler le Dimanche. Tu as déjà oublié les fermetures décidées par la Justice à Paris y compris au Champs Elysées ?

  • M1945416 le lundi 7 sept 2015 à 09:47

    ils n'empêchent pas les gens de travailler, c'est quoi ces co n ne ries?? il y a pleins de travail le dimanche : le transport les restaurant, les services à la personne ext, mais de là a en faire une généralité… que ceux qui sont pour, se l'applique d'abord a eux et leurs famille, on verra après un an ce qu'ils en disent ...

  • gglafont le lundi 7 sept 2015 à 09:30

    Presque 6 millions de demandeurs d'emplois et les socialistes continuent d'empecher les gens de Travailler. Vivement les Régionales pour qu'ils se prennent une autre branlée.

  • M1945416 le lundi 7 sept 2015 à 09:08

    j'oubliais : faire travailler les gens sans les payer , faut le faire , même si on le met sous le nom de : journée de solidarité

  • M1945416 le lundi 7 sept 2015 à 09:06

    et quand je dit tant pis pour le pays c'est le nivellement par le bas, dans tout les domaines , on commence par supprimer un jour férié, puis le dimanche de libre, puis se sera au tour des 35 h (payé depuis longtemps 35) , puis une semaine de vacances , on augmente les impôt pour les uns, de nouvelles taxes ext .mais comme c'est bien fait, personne ne bouge et avec tout nos invités, on aura de moins en moins de boulot pour nous, nos invités vont être moins disants , bref nivellement par le bas

  • M1945416 le lundi 7 sept 2015 à 09:04

    ça fait 30 ans qu'on a les mêmes au pouvoir, issue de la fonction public , élus par la masse de fonctionnaires et régimes spéciaux ( qui augmente sans cesse ) qui font tout pour que rien ne change pour eux et leurs électorat , alors tant pis pour le privé et le pays

  • frenchto le lundi 7 sept 2015 à 08:19

    La France c'est le pays des interdits. Il est interdit de penser librement. Il est interdit de monter son entreprise. Il est interdit de donner du travail aux gens. Il est interdit de travailler. Il est interdit de faire des barrages et des aéroports ou des centres de loisir. Seule la grève et le RSA sont autorisés.

  • M3553345 le lundi 7 sept 2015 à 08:11

    ne pas oublier qu elle était inspectrice du travail elle a contrôle ma societe je n ai pas eu de problèmes avec elle mais elle n était pas a la hauteur de sa responsabilite

  • M5441845 le lundi 7 sept 2015 à 07:34

    Donner du travail aux gens pourrait donc être contraire a la constitution? On avait déjà le code du travail pour nous couler, on aurait donc aussi la constitution. Faut pas s'étonner d'avoir 4 millions de chômeurs!

  • p.cuquel le lundi 7 sept 2015 à 07:08

    L'inconstitutionnalité c'est juste parce qu'elle n'est pas consultée, elle ? et tout ça, elle le fait au lieu de travailler réellement...