Travail dominical : la position du gouvernement s'est assouplie

le
0
Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, a reconnu dimanche qu'il y avait des «situations particulières» et qu'il fallait «créer les conditions d'un dialogue» pour trouver une «réponse juste et pragmatique».

La position du gouvernement sur le travail du dimanche s'est assouplie ce week-end. Après les déclarations samedi du ministre de la Consommation, Benoît Hamon, qui a qualifié d'«inadmissible» le fait que des enseignes n'appliquent pas une décision de justice, et de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui a rappelé que «dans un État de droit les règles s'imposent», Bernard Cazeneuve a tenté de calmer le jeu dimanche.

Le ministre du Budget a reconnu, sur Europe 1, qu'il y avait des «situations particulières» et qu'il fallait «créer les conditions d'un dialogue» pour trouver une «réponse juste et pragmatique». «Il y a des villes, des régions, qui sont dans une situation particulière, a-t-il reconnu. Il y a des salariés qui veulent travailler et de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant