Travail dominical : Ayrault lance une mission

le
0
Le premier ministre donne deux mois à Jean-Paul Bailly, l'ancien directeur de la Poste, pour «clarifier le cadre juridique» de l'ouverture des commerces.

Nul doute qu'il devra y consacrer quelques soirées et une partie de ses week-ends. Quelques semaines après avoir abandonné ses fonctions à la tête de La Poste, qu'il présidait depuis 2002, Jean-Paul Bailly s'est vu confier par le premier ministre un véritable casse-tête: d'ici à fin novembre, ce polytechnicien devra «examiner les faiblesses du dispositif actuel, éclairer les enjeux de l'ouverture de certains commerces le dimanche et faire des propositions au gouvernement» pour en «clarifier le cadre juridique».

Après une fin de semaine rocambolesque, marquée par la condamnation de Castorama et Leroy Merlin à fermer quatorze points de vente en région parisienne, le non-respect de cette interdiction dès dimanche, les manifestations d'employés désireux de préserver leur emploi et leur supplément de salaire...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant