Travail de nuit : émoi après la condamnation de Sephora

le
0
Le Medef a demandé que soit rapidement ouverte une concer­tation par le préfet de région « sur les conditions d'application de ces ouver­tures des commerces la nuit et le di­manche », appelant aussi à une réflexion sur une réforme du Code du travail.

«Scandaleux, suici­daire, affligeant... Vingt-quatre heures après la décision de la cour d'appel de ­Paris d'obliger le magasin Sephora des Champs-Élysées à fermer ses portes à 21 heures, les réactions d'incompréhension se multiplient. «C'est une négation totale des nouvelles formes de consommation à l'heure du développement de l'e-commerce», s'est ainsi ému le Medef Ile-de-France, pointant les 50 emplois mis en balance par cette condamnation. L'organisation patronale a demandé que soit rapidement ouverte une concer­tation par le préfet de région «sur les conditions d'application de ces ouver­tures des commerces la nuit et le di­manche», appelant aussi à une réflexion sur une réforme du Code du travail. Le Med...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant