Travail : de nombreux coups de chaleur

le
0
Les admissions aux urgences se sont multipliées avec les fortes températures.

Les fortes chaleurs des jours derniers ont fait resurgir le spectre de la canicule de 2003. Malaises, ­décompensations, déshydratation et même décès ont été constatés dans plusieurs régions. Si aucune alerte nationale n'a encore été déclenchée à ce jour, puisqu'il faut trois jours consécutifs de forte chaleur pour activer le plan canicule, certains professionnels s'inquiètent.

Comme le Dr Marc Giroud, président de Samu-Urgences de France et directeur du Samu de Pontoise, qui observe peu d'impact de la chaleur sur les personnes âgées, mais beaucoup, en revanche, sur la population active. «Nous sommes particulièrement intervenus pour des malaises sur les lieux de travail, notamment auprès d'employés travaillant en extérieur, comme les ouvriers du bâtiment», souligne-t-il.

Un constat partagé par le Dr Louis Soulat, responsable du Samu 36, qui a vu une augmentation de 40% des appels ces dernières 48 heures liés à la chaleur. En effet, la région Centre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant