Travail-Cinq syndicats s'accordent sur des contre-propositions

le
1
    PARIS, 3 mars (Reuters) - Cinq syndicats réformistes se sont 
accordés jeudi sur une liste de modifications qu'ils demandent 
au gouvernement d'apporter à son projet de loi réformant le Code 
du travail. 
    Dans une déclaration commune, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, 
l'Unsa et la Fédération des associations générales étudiantes 
(Fage) demandent notamment le retrait de l'article plafonnant 
les indemnités prud'homales pour licenciement abusif. 
    Ces syndicats réclament également la réécriture de l'article 
définissant les conditions des licenciements économiques et 
l'abandon de la disposition faisant du territoire national le 
périmètre d'évaluation de ces conditions. 
    Ce sont là deux des articles considérés par le Medef, 
principale organisation patronale française, comme des éléments 
clefs de la réforme du Code du travail. 
 
 (Emmanuel Jarry, avec Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl il y a 9 mois

    C'est la garantie (au mieux) d'un immobilisme ou plus probablement de contraintes supplémentaires pour les entreprises