Trashorras : " Malgré mes 35 ans, la passion des gens me motive toujours"

le
0
Trashorras : " Malgré mes 35 ans, la passion des gens me motive toujours"
Trashorras : " Malgré mes 35 ans, la passion des gens me motive toujours"

Le Rayo Vallecano est encore impliqué dans la lutte pour le maintien. Le capitaine Roberto Trashorras, avec l'expérience de ses 35 ans, aborde avec nous cette fin de saison, avant un déplacement à Anoeta pour aller défier la Real Sociedad.

Ça a été comment de voir tes coéquipiers jouer sans toi, leur capitaine, face à une grande équipe comme l'Atlético ? Pfff, franchement, ça a été très dur ! J'ai vu que je ne pouvais pas aider mes coéquipiers en tant que capitaine et meneur de jeu, mais j'ai souffert aussi, car on est dans une situation très compliquée et il y avait beaucoup d'enjeu au Calderón. J'ai commencé à imaginer plein de situations potentielles différentes avec moi sur la pelouse, et surtout je suis resté un peu dégoûté par la défaite, car l'Atlético n'avait vraiment pas fait trop d'efforts pour gagner…

Au fait, cette saison, tu n'as raté que deux matchs, et le deuxième, c'était celui du Calderón pour avoir reçu un carton jaune contre le Real Madrid la semaine précédente… Ce match a été très difficile aussi, et je n'ai pas hésité à prendre un carton jaune quand il le fallait, car je savais qu'a priori, le match face à l'Atlético était plus dur que ceux contre la Real Sociedad et Levante. J'ai préféré arriver "propre" aux deux dernières journées et maintenant, je suis prêt pour lutter avec mon équipe.

J'imagine que ce match face au Real Madrid a été un grand regret pour toi… En effet ! On menait 2-0 et on n'a pas été capables de garder l'avantage. Mais j'ai aussi des regrets pour les matchs nuls à Gijón en février et à Málaga il y a deux semaines. Mais maintenant, il faut regarder en avant et donc au match de dimanche à San Sebastián.

C'est un match de vie ou de mort ? Non, je n'aime pas dire cela. Évidemment, il s'agit d'un match très important pour nous, mais cela ne reste que du foot, quoi ! Il y a plein de choses plus importantes que le foot, mais si on parle du Rayo, c'est clair que ce match est vital pour ne pas descendre, car si on gagne, on continuera à avoir notre destin entre nos mains…

« Notre travail, c'est de gagner à Anoeta et d'arriver à la dernière journée avec trois points de plus, c'est fondamental. »Roberto Trashorras
Comment le Rayo peut-il…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant