Trappes : un policier inquiété pour incitation à la haine raciale

le
0
Impliqué dans le contrôle mouvementé d'une femme voilée à Trappes, il a diffusé une image jugée « islamophobe » sur Facebook.

Rebondissement dans l'affaire du voile intégral de Trappes: un des gardiens de la paix ayant participé au contrôle d'identité qui avait viré à l'aigre le 18 juillet dernier a été poursuivi pour «incitation à la haine raciale», tan­dis que Michaël Khiri, 21 ans, le mari de la femme au niqab, a écopé de trois mois avec sursis pour violences, outrages et rébellion à l'encontre de policiers.

Lors de l'intervention, la conduite du fonctionnaire a été, semble-t-il, irréprochable. «Aucun propos excessif n'a été reproché à ce policier lors du contrôle d'identité, a précisé le procureur de Versailles, Vincent Lesclous. Et ce n'est pas lui qui a décidé de faire ce contrôle. Il était certes énervé, mais il n'a pas eu d'attitudes insultantes ou discriminatoires.»

En revanche, le fonctionnaire se voit accuser d'avoir partagé sur son co...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant