Trappes : le procès de Cassandra Belin tourne au débat sur la loi sur le voile intégral

le
0
Les débats du tribunal correctionnel de Versailles, au sujet d'une affaire d'outrage et de port prohibé du voile intégral, ont opposé deux conceptions de la société française.

Cassandra Belin, la jeune femme de 20 ans qui était jugée pour avoir, en portant un voile intégral, agi à l'encontre de la loi sanctionnant le port d'une «tenue destinée à dissimuler son visage», ainsi que pour outrage aux fonctionnaires de police venus contrôler son identité, n'était pas au tribunal correctionnel de Versailles mercredi matin pour se défendre. Son avocat, Me Philippe Bataille, était lui présent pour assurer sa défense, mais surtout pour faire de ce procès l'occasion d'un «débat sociétal» sur la question du voile intégral et sur sa place dans l'espace public.

Le 8 janvier, date fatidique du dossier

À cet effet, il avait déposé le 29 octobre, à la veille de l'audience où la jeune femme devait être jugée, une Question prioritaire de constitutionnalité (QPC), ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant