Trapp se prend les pieds dans le tapis du Parc des Princes

le
0
Trapp se prend les pieds dans le tapis du Parc des Princes
Trapp se prend les pieds dans le tapis du Parc des Princes

Paris laisse échapper ses premiers points de la saison. Dans une rencontre qu'ils pensaient maîtriser, les joueurs de Laurent Blanc ont vu leur gardien commettre deux boulettes. Solidaire de Carrasso, le mec.


PSG - Bordeaux
(2-2)

E. Cavani (27'), E. Cavani (34') pour Paris S-G , H. Saivet (30'), W. Khazri (80') pour Bordeaux.


C'était une formule trouvée par le consultant Guy Roux au début des années 2000, quand les purges faisaient leurs apparitions lors des prime-times en Ligue 1. Plutôt que de parler de la faiblesse du niveau technique des éléments offensifs, l'entraîneur d'Auxerre incitait les journalistes de la chaîne cryptée à mettre en avant la qualité des gardiens pour justifier les 0-0. Ce PSG-Bordeaux s'est lui terminé sur un 2-2. De quoi se dire que le spectacle de la Ligue 1 repose sur la maladresse de Trapp et Carrasso ? Evidemment non, parce que le gardien bordelais a aussi empêché Di Maria de marquer son premier but en France en remportant un face à face alors que son homologue allemand a détourné de quelques centimètres une tête de Crivelli sur coup franc en seconde période. Juste ce qu'il fallait. Mais pas sûr que les joueurs préfèrent cette issue, avec des images de buts qui vont faire le tour des télés tout le week-end, et pas vraiment parce qu'ils ont été marqués par des joueurs au niveau de Messi.

Cavani en renard puis en costaud


Pour cette rencontre, Laurent Blanc ne prend aucun risque avec Ibrahimovic, touché au dos en sélection. Plutôt pratique puisque ça lui permet de mettre à nouveau Cavani en pointe. Avec Di Maria et Lucas pour l'entourer. Son partenaire au Variété Club de France, Willy Sagnol, doit lui se passer Sané, Sertic, Thomas Touré, Plasil et Cheikh Diabaté. Et il n'a pas le cœur à faire du Courbis en disant que ces absences vont permettre aux présents de mieux se montrer. C'est son équipe pourtant qui s'offre la première occasion du match. Crivelli remet comme il faut dans la surface mais Khazri est un poil trop court pour la pousser dans le but vide. Mais Paris se met doucement en route et à la 26e, Verratti sort une ouverture velours en plein dans la surface. Peut-être parce qu'il admirait le geste au départ, Carrasso se rate totalement en voulant attraper la balle. Cavani…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant