Trapp contender

le
0
Trapp contender
Trapp contender

Le nouveau gardien du PSG a 25 ans, a signé pour cinq ans le jour de son anniversaire, s'est déjà mis Laure Boulleau dans la poche, et Salvatore Sirigu n'est pas des plus ravis de son arrivée. Logique quand on sait que le portier allemand a les qualités pour s'imposer à Paris et l'envie de le faire .

Natif de Merzig, une ville de 30 000 habitants, tout proche de la frontière française, Kevin a 15 ans lorsqu'il débarque à Kaiserslautern après avoir fait ses gammes dans les petits clubs du coin. Un an plus tard, on lui apprend qu'il doit s'entraîner avec Gerald Ehrmann. Une légende locale. Ancienne doublure de Toni Schumacher à Cologne, Gerry a ensuite tenu les bois de Lautern pendant 301 matchs, de 1984 à 1997, avant de devenir entraîneur des gardiens. À son palmarès de formateur, Roman Weidenfeller et Tim Wiese notamment. Avec un cahier des charges à l'ancienne : " la volonté de gagner, l'intransigeance, le courage de prendre des risques, la responsabilité, la détermination ". Évidemment, le pauvre Kevin est tout penaud, et bien nerveux à l'idée de cette rencontre. Pourtant, Gerry deviendra son mentor et fera de lui un gardien de haut niveau, à grand renfort d'exercices spécifiques. Un des exercices préférés d'Ehrmann : le gardien se met à genou, il lui envoie une balle en lucarne, qu'il doit aller chercher. Variante : une haie, par-dessus laquelle le gardien doit sauter en allant chercher la balle en lucarne. Et quand il n'a pas de haie, il trouve quand même une solution. "Un jour, on n'avait pas de haie. Ehrmann a pris un vélo qui était posé là " s'est souvenu Trapp il y a quelques années dans SPOX. "Gerry mise beaucoup sur la détente et le dynamisme. Il pousse les gardiens à aller au-delà de leurs limites, ce qui est rare chez les jeunes."

Des débuts tout doux


Avec un tel régime, Trapp gravit tranquillement les échelons jusqu'à l'équipe première, dont il se retrouve numéro 3 derrière Tobias Sippel et Luis Robles, tout en gardant les cages de la réserve. Il goûte pour la première fois à la titularisation le 9 août 2008 au premier tour de la DFB-Pokal contre Carl Zeiss Jena, avec une défaite 2-1 à la clé. Rebelote la saison suivante, avec cette fois une victoire 1-0 face à l'Eintracht Braunschweig. De quoi avoir faim de match. Fin juillet 2010, Trapp l'avoue sans problème : " Je veux jouer en Bundesliga. " Sa chance interviendra finalement le 12 mars 2011. Sippel grippé, Robles parti à Karlsruher SC, Kevin apprend à quelques heures du coup d'envoi qu'il va avoir sa chance contre Fribourg. Et le petit jeune s'en sort très bien, multipliant les parades pour permettre aux siens d'arracher le match 2-1 dans les arrêts. Lui sera seulement homme du match.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant