Transports en commun : Moovit, l'application sociale qui veut aider les usagers

le
0
Transports en commun : Moovit, l'application sociale qui veut aider les usagers
Transports en commun : Moovit, l'application sociale qui veut aider les usagers

Un bus qui n'arrive pas, un métro encore plus bondé que d'habitude ou un chauffeur quelque peu brusque. L'application gratuite d'entraide Moovit repose sur la contribution des usagers des transports en commun -le fameux «crowdsourcing»- pour tenir la communauté au courant des difficultés de trafic ou des interruptions de service. L'application se charge même de guider l'usager jusqu'à l'arrêt le plus proche. Elle devrait aussi se révéler très pratique les jours de grève.

Développée depuis mi-2012 par la start-up israélienne Tranzmate, l'application a déjà séduit 2,8 millions d'utilisateurs dans le monde sur les terminaux iPhone et Android. Présente dans 65 villes, de l'Amérique Latine à la Pologne, Moovit est disponible en France à Paris, Strasbourg, Toulouse et Bordeaux depuis juin mais se lance cette semaine dans une opération de séduction de grande envergure avec une version 3.0 pour Android au design plus soigné. La RATP s'est d'ailleurs montré intéressée par le projet qui génère des données exploitables afin d'améliorer la qualité des transports collectifs.

Rencontre avec Omar Tellez, président de Moovit en charge du développement international et de passage à Paris pour les grandes man?uvres.

Comment décrire l'application Moovit en quelques mots ?

OMAR TELLEZ. Nous sommes le «Waze» des transports publics (un GPS social israélien, NDLR). Le Wall Street Journal nous a appelés comme ça car nous sommes la seule application qui permet des contributions et du feedback des utilisateurs en temps réel. Cela leur permet de savoir qu'il y a un meilleur itinéraire car il y a peut-être un accident. Ils peuvent aussi envoyer des rapports et noter les conducteurs. Ce sont les contributeurs qui informent les autres usagers. Par ailleurs, Uri Levine, cofondateur et président de Waze, fait partie de notre conseil d'administration.

Il y a aussi un système de récompenses afin d'inciter aux contributions, comment ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant